Viktor Orbán : privilégier la main-d’oeuvre européenne plutôt que l’immigration

Mardi, lors d'une réunion des quatre pays membres du groupe de Visegrád, en présence du président de la Commission européenne José Manuel Barroso, le Premier ministre hongrois a estimé que l'immigration d'origine extra-européenne doit être fortement ralentie . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée