« En 1989, en Pologne, les élections ont été l’outil de l’effondrement du régime au nom de sa consolidation »

La Pologne s’apprête à élire ou réélire son président de la République. Cet événement est l’occasion de revenir sur 30 années de démocratie en Pologne. Éclairage avec le sociologue, politologue et spécialiste de la Pologne, Jérôme Heurtaux.

Jérôme Heurtaux, directeur du Centre français de recherche en sciences sociales à Prague (CEFRES), répond à trois questions sur les élections présidentielles polonaises pour le Courrier d’Europe centrale. Auteur de « Pologne 1989. Comment le communisme s’est effondré », il propose une mise en dialogue du scrutin présidentiel polonais de juin 2020 avec les premières élections législatives de 1989 et revient sur la mémoire de ces événements en Pologne actuelle.

« Les élections de 1989 donnent lieu à un effondrement du régime, alors même qu’elles étaient censées consolider ce régime. Au fond, l’énigme de ces élections c’est d’avoir été l’outil de l’effondrement d’un régime au nom de sa consolidation, au nom de son sauvetage. Et c’est cette énigme que j’essaye de résoudre dans cet ouvrage. »

Le livre de Jérôme Heurtaux, « Pologne 1989. Comment le communisme s’est effondré » a été édité dans la collection l’Europe Excentrée, collection cofondée par le Courrier d’Europe centrale et les Éditions Codex.

Pologne 1989. Comment le communisme s’est effondré, aux Éditions Codex.
Gwendal Piégais