Hongrie : les médias publics « lavent le cerveau des gens »

La chaîne d'informations du Qatar Al Jazeera a réussi à faire témoigner deux journalistes hongrois sur la censure et la centralisation qui règnent dans les médias publics en Hongrie. "Vous ne pouvez pas écrire quoique ce soit de négatif à propos du gouvernement", témoigne l'un des deux journalistes de la MTVA, à visage couvert et avec une voix reproduite par un acteur afin d'assurer son anonymat . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois
puis à partir de 
2€50/mois
sans engagement de durée