Viktor Orbán peut se préparer à l’une des années les plus difficiles de son mandat

Le Fidesz entame 2021 après avoir essuyé une perte de popularité inédite. Outre la récession économique liée à la pandémie, Viktor Orbán peut s’attendre à des frictions avec le Parlement européen et les États-Unis, sans compter qu'il devra faire face à un candidat commun de l’opposition. L'analyse de "Telex . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Telex.hu