Sziget 2010 et les külföldiek

Comme chaque année, de nombreux visiteurs non seulement hongrois mais également venus de l’Europe entière viendront participer à la 18e édition du Sziget Festival, qui commence officiellement demain avec le jour 1.

Les rues de Budapest en témoignent déjà depuis plusieurs jours, la grande majorité des külföldiek présents au Sziget cette année viendront de France, des Pays-Bays, d’Autriche, d’Allemagne et d’Italie. L’organisation du Sziget apprécie les festivaliers étrangers et leurs bourses plus aptes à profiter pleinement du festival, plutôt cher pour les porte-feuilles hongrois. Celle-ci possède des bureaux dans différents pays pour faire la promotion du festival. Certaines nationalités disposent de leurs propres installations au sein de l’île d’Obuda: les Italiens ont une caisse qui leur est réservée à l’entrée, ainsi qu’une zone dans le camping. Un service ferroviaire a été spécialement affrété par Sziget pour amener les festivaliers néerlandais à Budapest, comme les années précédentes. 7000 français sont attendus pour cette 18e édition.

Parmi les 400 groupes, djs et artistes invités à jouer au Sziget cette année, outre les Hongrois, environ 140 proviennent de 32 différents pays. Des policiers français, anglais, allemands et néerlandais seront sur place pour aider leurs collègues hongrois à contenir les éventuels débordements. 1200 agents de sécurité seront également déployés pour l’événement. Les festivaliers souffrant d’avoir trop bu ou consommé diverses substances (ou les deux) et manquant d’eau et de sommeil pour certains, pourront être pris en charge par 400 personnes, dont 16 docteurs et 50 infirmières.

Au total 55 scènes proposeront concerts, soirées, spectacles et autres attractions.

Articles liés:

Sziget : le Jour 0 en hommage à Tamas Cseh

« Kispál » à Sziget, bouquet final d’une histoire 100% magyare

Sziget fesztival en chiffres

William Brown