« On ne va faire peur à personne, on est simplement là. Et quand on est là, l’ordre règne »

Mardi soir, dans une petite bourgade du centre de la Hongrie, de vieux slogans racistes anti-Roms ont retenti devant une assemblée de militants au crâne rasé. Comme au temps du Jobbik et de sa milice bannie, la Magyar Gárda. Reportage à Törökszentmiklós.

Törökszentmiklós, envoyée spéciale - Törökszentmiklós ressemble à beaucoup de bourgades de la grande plaine hongroise, avec sa rue principale bordée de Kádár-kocka, ces maisons standard aux formes cubiques qui ont poussées à partir des années 1950, son église . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Hélène Bienvenu