Lech Wałęsa demande aux Rolling Stones de soutenir l’opposition en Pologne

Le célèbre dissident anti-communiste Lech Wałęsa espère que les Rolling Stones, en concert ce dimanche soir à Varsovie, diront quelques mots de soutien à ceux qui s’opposent au pouvoir national-conservateur en Pologne.

« Beaucoup de gens en Pologne défendent la liberté, mais ils ont besoin de soutien. Si vous pouviez dire ou faire quelque chose en Pologne, cela signifierait beaucoup pour eux », écrit ainsi l’ancien dissident devenu président de la République en 1990 à la chute du communisme, dans un message posté samedi sur facebook et adressé à Mick Jagger et à son groupe.

Plus concrètement, Lech Wałęsa critique la remise en cause de l’indépendance de la Justice opérée par le parti Droit et Justice (PiS) et rappelle le rôle qu’ont joué les dissidents dans la démocratisation de la Pologne. « Ils ont beaucoup sacrifié pour la liberté d’expression, pour la liberté de création. Ils ont compris que pour la protection des libertés, les tribunaux doivent être indépendants. C’était un objectif important de leur lutte. Vous avez connus de telles personnes, telles que Václav Havel. Aujourd’hui, les fruits de leur travail sont mis en péril. Le régime actuel veut détruire l’indépendance des tribunaux en Pologne », écrit encore Wałęsa.

Une nouvelle loi est entrée en vigueur au début du mois de juillet, mettant à la retraite les juges de plus de 65 ans. Ses détracteurs estiment que cette mesure doit permettre au PiS de les remplacer par des marionnettes.

Ce message a suscité de nombreux commentaires sur sa page facebook, suivie par plus de 150 000 personnes. « Bravo Monsieur le Président, écrit l’une d’elles. Vous avez donné tant de courage à notre pays, vous avez été emprisonné à plusieurs reprises, vous avez perdu vos emplois, vous avez survécu très courageusement à l’époque de la loi martiale. Vous êtes mon héros et je suis meurtrie que ce combat pour la démocratie et la liberté soit anéanti par le gouvernement conservateur de droite en Pologne ». D’autres au contraire s’en prennent à son auteur : « M. Walesa n’est rien d’autre qu’un informateur de l’ancienne police politique communiste polonaise. Je doute que vous aimeriez vous associer à un traître […]. Il est responsable de nombreuses arrestations de ses collègues du chantier naval de Gdansk […] ».

Si Lech Wałęsa s’adresse ainsi aux Rolling Stones, c’est parce qu’ils ont été l’un des premiers groupes occidentaux à se produire sur les scènes de pays du bloc de l’Est. Leur premier concert en Pologne remonte en effet à l’année 1967.