Hongrie : l’opposition veut contraindre Viktor Orbán à adhérer au Parquet européen

Un parlementaire d'opposition vient de lancer une campagne pour contraindre le gouvernement hongrois à participer à la mise en place du Parquet européen, chargé notamment  de lutter contre le détournement des fonds européens et les fraudes transfrontalières.
Le député anti-corruption Ákos Hadházy vient de lancer une pétition nationale pour que la Hongrie adhère au Parquet européen, actuellement en cours de création. L'objet de cet organe, indépendant de l'Union européenne, sera de pouvoir enquêter et poursuivre les fraudes concernant le budget de l'UE et d'autres crimes contre les intérêts financiers de l'Union (détournement des fonds de l'UE, fraudes transfrontalières, etc.). Le gouvernement de Viktor Orbán, régulièrement pointé du doigt pour l'opacité de sa gestion des financements européens, fait partie des rares pays de l'UE à ne pas participer à ce projet . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois
puis à partir de 
2€50/mois
sans engagement de durée

Ludovic Lepeltier-Kutasi