En Tchéquie, le courant pro-Poutine terrassé par l’agression russe en Ukraine

En lançant une nouvelle attaque militaire contre l'Ukraine, Vladimir Poutine a mis ses alliés tchèques dans le pétrin. Le président Miloš Zeman, qui avait tout misé sur l'amitié avec les régimes russe et chinois, a même opéré un demi-tour complet et rejoint la ligne dure contre Moscou . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Adrien Beauduin

Correspondant basé à Prague

A étudié les sciences politiques et les affaires européennes à la School of Slavonic and East European Studies (Londres), à l'Université Charles (Prague) et au Collège d'Europe (Varsovie). Spécialiste de l'Europe Centrale et de l'ex-Union Soviétique.