Des programmes scolaires pour contrer les discours de haine en Pologne ?

L’assassinat du maire de Gdańsk, Paweł Adamowicz, dont le décès remonte au 14 janvier, continue de secouer la Pologne, qui s’interroge : comment lutter contre les discours de haine et la violence politique qui rongent la société polonaise et ont conduit à la tragédie de Gdańsk ?

Dans un passé récent, Paweł Adamowicz avait reçu un « acte de décès politique ». Il avait été signé « Młodzież Wszechpolska », un groupuscule ultranationaliste. Comme Adamowicz, dix autres maires . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Przemysław Kossakowski