Uber n’est pas le bienvenue en Hongrie non plus

Il n’y a pas qu’en France qu’on manifeste ces jours-ci contre la société de chauffeurs privés.

La semaine dernière, les taximen de Budapest ont bloqué le trafic à plusieurs reprises au niveau de la place Déak, dans le centre-ville de Budapest. Comme en France et ailleurs, ils protestent contre la concurrence jugée « déloyale » des chauffeurs de Uber.

Selon la société, 1 200 chauffeurs se sont inscrits à ce jour sur son service en Hongrie. Le secrétaire d’État à la fiscalité, András Tállai, affirme qu’aucun d’entre eux n’a enregistré son activité aux services fiscaux.

https://www.youtube.com/watch?v=7T-6wQ3Z5mg

Photo : AP Photo/Bela Szandelszky