En Transdanubie, le chien à deux queues joue au chat et à la souris

Le célèbre parti satirique hongrois a récemment mené une de ses campagnes de peinture urbaine à Kaposvár pour protester contre une interdiction prise par la municipalit . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Adrien Quéret-Podesta