Les « Paradise Papers » remettent en lumière les privatisations des années 90 en Tchéquie

Les couronnes gagnées frauduleusement lors de la grande vague de privatisation dans les années 1990 ont été placées pour partie dans les paradis fiscaux, comme le montre les documents fuités « Paradise Papers ». Plusieurs hommes d'affaires tchèques se trouvent cités dans quelques douze mille documents des « Paradise Papers » analysés par le Centre tchèque pour le journalisme d’investigation (české centrum pro investigativní žurnalistiku . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois
puis à partir de 
2€50/mois
sans engagement de durée