Paks : un accord secret défense

Mardi, le Parlement hongrois a voté en faveur du prolongement de la durée pendant laquelle l’accord nucléaire avec la Russie devra rester secret, de 15 à 30 ans. L’accord russo-hongrois porte sur l’agrandissement de la centrale nucléaire de Paks, financé à 80% par un prêt de la Russie de 10 milliards d’euros.

Pour le Fidesz, c’est une question de sécurité nationale. Quant à l’opposition, elle estime qu’il s’agit de masquer une possible corruption. Des partis d’opposition et des ONG ont demandé au président Janos Ader de saisir la cour constitutionnelle.