L’obstétricienne Ágnes Geréb ira en prison

Ágnes Geréb, pionnière de l’accouchement à domicile en Hongrie, commencera à purger sa peine de deux années de prison au mois de mars. Condamnée le 9 janvier par le Tribunal de Budapest à deux années d’emprisonnement et dix ans d’interdiction d’exercer, Ágnes Geréb dormira en prison à partir du 6 mars. Elle était poursuivie pour deux décès survenus lors d’accouchements à domicile en 2003 et 2007 . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois
puis à partir de 
2€50/mois
sans engagement de durée