La presse centre-européenne fustige la « marginalisation du groupe de Visegrád »

Les éditorialistes des principaux médias centre-européens ont vertement critiqué l'attitude des dirigeants régionaux au moment de la répartition des postes-clés de l'Union européenne. "Le groupe de Visegrád a été marginalisé", a notamment regretté la journaliste tchèque Kateřina Šafaříková. Revue de presse . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

André Kapsas