La lutte contre l’évasion fiscale, un règlement de comptes… politique ?

Le projet d'impôt rétroactif sur les capitaux hongrois placés à l'étranger, annoncé par le Bureau du Premier ministre Viktor Orbán la semaine dernière, a été accueilli avec un certain enthousiasme dans la presse en Hongrie, surtout dans les journaux de droite. A gauche, les critiques jugent la proposition plus rhétorique et populiste qu'efficace en matière de lutte contre l'exil fiscal. D'un point de vue politicien, c'est en tout cas une façon symbolique pour la Fidesz de jeter le discrédit sur l'opposition . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée