« La réforme de l’UE aura lieu seulement quand tous les Etats y trouveront leur place »

La cheffe du gouvernement polonais Beata Szydło a été interrogée vendredi dernier sur sa vision des réformes de l'Union européenne lors d'une conférence de presse tenue en marge du sommet européen consacré au numérique organisé par la présidence estonienne de l'UE.

Article publié le 29 septembre 2017 sur Dziennik.pl sous le titre "Premier Szydło: Podział Europy na wąskie grupy jest błędem i prowadzi do rozbicia". Traduit du polonais par Klara Orlowska.

La Première ministre a notamment rappelé que la Pologne et les autres pays du groupe Visegrád (Tchéquie, Slovaquie, Hongrie) avaient présenté à deux reprises un document sur leur vision de l’Europe. "L'ensemble des 28 États membres se sont engagés à réfléchir ensemble à l'avenir de l'UE l’année dernière à Bratislava, puis à Rome en signant la Déclaration de Rome" a tenu à souligner Szydło.

Selon elle, "la division de l’Europe en groupes est une erreur et mène . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée