« Il faut construire un nouveau parti conservateur qui concurrence le Fidesz »

Péter Márki-Zay a fait brutalement irruption sur la scène politique hongroise en battant sèchement le Fidesz dans son bastion de Hódmezővásárhely en février dernier. Conservateur indépendant, apprécié à gauche comme au Jobbik, il compte utiliser sa notoriété pour participer à la refondation de l'opposition en Hongrie. Entretien.
Mardi dernier, il y a eu un rassemblement de l'opposition devant le Parlement à Budapest. Il s'agit de la troisième manifestation depuis les élections législatives du 8 avril. Il y a de moins en moins de monde qui prend part à ces initiatives. Qu'en pensez-vous ?
J'ai participé aux deux premières manifestations. Lors de la première, je n'ai pas voulu apparaître sur l'estrade, donc j'avais fait lire une lettre. Mardi dernier, je n'ai pas pu me déplacer car je travaille à la mairie, à Hódmezővásárhely, mais je n'étais pas non plus convaincu par l'objectif de ce troisième rassemblement.

Les deux premières fois, c'était plus clair : il fallait montrer notre force, montrer que nous n'étions pas seuls, que nous étions plus forts . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois
puis à partir de 
2€50/mois
sans engagement de durée

Corentin Léotard