De Bratislava à Budapest, les extrémistes radicaux s’entendent sur les homos

La Rainbow Pride Parade, première du genre en Slovaquie, s'est tenue tant bien que mal samedi dernier sur et aux abords de Hviezdoslavovo námestie, à Bratislava. Une centaine d'individus radicalement homophobes attendaient le cortège "au tournant" et ont réussi leur contre manifestation.
Du côté de l'organisation de cette gay pride slovaque, on accuse les autorités de n'avoir pas été préparées aux assauts en tous genre de leurs détracteurs. On se souvient alors qu'à Budapest, où l'on en sera à la quinzième marche des fiertés cette année, les éditions 2007 et 2008 s'étaient également très mal passées pour les manifestants, qui n'avaient pas bénéficié d'une protection adéquate par la police.
Une première gay pride qui déménage
A Bratislava ce samedi, en plus des provocations verbales, les quelques dizaines de participants de la Rainbow parade ont fait l'objet de jets de bombes à gaz lacrymogène, de pierres et d'œufs, qui ont quelque fois mené à des bousculades avec les policiers, et, au final, à huit arrestations. Les organisateurs déplorent bien sûr un . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée