Après la perte de Budapest, le Fidesz s’en prend aux électeurs étrangers

La presse pro-Fidesz n'a pas tardé à trouver son bouc-émissaire après la perte de Budapest, dimanche aux élections municipales. Selon elle, ce sont les étrangers qui se sont ligués contre Viktor Orbán.

Dans les journaux « Magyar Hírlap » et « Demokrata », dans le tabloïd gratuit « Lokal », sur les sites de la fachosphère pro-Fidesz (Pesti Sracok, Origo.hu...), partout le même message : si le candidat du Fidesz, István Tarlós, a été battu par le candidat des « anti-Fidesz », Gergely Karácsony, c'est parce que ce dernier a reçu le soutien des étrangers vivant dans la capitale hongroise . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée