Après la crise de Kertch, la Pologne reste sur ses gardes face à la Russie

Face à une Russie « agressive et imprévisible », les autorités polonaises sont sur le qui-vive après la crise russo-ukrainienne en mer d’Azov et mettent en garde contre un regain de l’activité militaire russe dans la région de la mer Noire . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Przemysław Kossakowski