À Budapest, une figure de l’extrême-droite faite citoyen d’honneur

En grandes pompes, le maire Fidesz du 8e arrondissement de Budapest a fait citoyen d'honneur une personnalité emblématique de l'extrême-droite en Hongrie.

Dans le bulletin municipal qui lui est consacré, nulle trace de l'engagement politique de Lóránt Schuster, nouveau citoyen d'honneur du huitième arrondissement de Budapest. Posant fièrement en "une" aux côtés de l'édile local, Máté Kocsis, l'acteur et leader du groupe de rock P. Mobil est pourtant aussi une personnalité marquante de l'extrême-droite hongroise.

Député durant la sixième législature, il est connu au début de sa carrière politique comme militant du "Parti hongrois pour la vie" (Miép), dont le leader István Csurka, célèbre pour ses saillies antisémites, était un proche de Jean-Marie Le Pen. En 2003, il fait partie des principaux fondateurs du Front national hongrois (Magyar Nemzeti Part), mouvement radical d'inspiration hungariste. Si le parti reste peu visible sur la scène politique hongroise, il se fait régulièrement remarquer pour raviver la . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée