Voïvodine : une autonomie de façade ?

Le Parlement régional de Voïvodine a entériné, lundi dernier, son nouveau statut, plus autonome, approuvé par le Parlement serbe un peu plus tôt. Parallèlement à cela, une nouvelle loi renforcera les institutions propres à chaque minorité ethnique. En visite dans le Nord de la Serbie, le Président hongrois, László Sólyom, a rendu hommage à l'attitude positive de Belgrade.
Depuis le cœur de la minorité hongroise de Subotica, le Président de la République de Hongrie s’est félicité des gestes positifs des autorités serbes envers les minorités de Voïvodine, qui représentent plus du quart de ses deux millions d’habitants. En plus d’une autonomie élargie de cette province, la Serbie s’est en effet dotée d’une nouvelle loi élargissant les compétences des "conseils ethniques", les organes représentatifs des différentes minorités.

"Cette loi est une énorme opportunité pour les minorités de Serbie d’atteindre une auto-gouvernance culturelle complète. C’est une avancée extrêmement significative vers l’autonomie", a réagi László Sólyom. Dans un discours prononcé depuis une école secondaire locale, L . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Corentin Léotard