Un héros polonais fait les frais du mouvement « Black Lives Matter » à Varsovie

À Varsovie, la statue de Tadeusz Kościuszko, officier polonais ayant pris part la guerre d’Indépendance américaine, a été recouverte par le slogan « Black Lives Matter ». Une statue identique, érigée à Washington, avait aussi été taguée, quelques jours auparavant. Une grande partie de la scène politique polonaise a vivement réagi à ces incidents, en défendant Kościuszko, considéré comme un héros national en Pologne.

Dimanche 7 juin à Varsovie, la statue érigée en l’honneur de Tadeusz Kościuszko a été recouverte une seconde fois du slogan « Black Lives Matter », a annoncé Karolina Gałecka, porte-parole de la mairie de la capitale. Ces graffitis font écho à la dégradation d’une autre statue de Kościuszko, à Washington.

L’incompréhension des Polonais est grande, puisqu’à son époque, Tadeusz Kościuszko s’était singulièrement opposé à l’esclavagisme. Ami de Thomas Jefferson . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Mathieu Besson