Tchernobyl, la terre brûlée

Une pluie salvatrice a eu raison des flammes qui ont ravagé la zone d’exclusion autour du réacteur 4 de la centrale de Tchernobyl. Restent les questions de la protection de l’environnement en Ukraine et du réchauffement climatique.
Par Sébastien Gobert, à Kiev - Tchernobyl a eu chaud. Les flammes qui ont ravagé la zone d’exclusion autour du réacteur numéro 4, accidenté en 1986, ont bel et bien léché les quartiers sud de la ville abandonné de Prypiat le 13 avril. Photographies, vidéos et prises de drones témoignent de l’enfer qui dévore . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Sébastien Gobert