La Tchéquie plaide pour une stabilisation des pays des migrants

La société internationale devrait se concentrer sur l’élimination des raisons de la migration dans les pays qui sont fuis par leurs populations. C’est ce qu’a affirmé le ministre des Affaires étrangères tchèque dans un discours tenu lundi à New York dans le cadre du sommet des Nations unies pour les réfugiés et les migrants.


Article publié le 20 septembre 2016 dans Radio Prague

Le ministre tchèque des Affaires étrangères, Lubomír Zaorálek, estime que la priorité doit être de garantir dans les pays en guerre ou dans une situation économique difficile des conditions de vie dignes de ce nom à leurs habitants afin de les dissuader de partir ailleurs.

A la différence de la majorité de ses collègues et des autres intervenants mardi à New York, le chef de la diplomatie tchèque s’est montré essentiellement critique sur les conséquences . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Guillaume Narguet