Recherches sur la « magyarité » : la Hongrie ressuscite des controverses du XIXe siècle

La Hongrie a depuis un mois un Institut de recherche entièrement dédié à sonder les tréfonds de la "magyarité". Derrière cette notion, renvoyant à ce qui constituerait l'essentiel de l'identité hongroise, l'instrumentalisation de l'histoire et de la génétique à des fins idéologiques inquiète la communauté scientifique. Analyse.
Depuis le 1er janvier dernier, la "magyarité" a son propre institut de recherche. Annoncé au mois d'octobre 2018, le MKI (ou MaKI pour ses détracteurs) a été placé sous la tutelle du ministère des ressources humaines, qui chapeaute les secrétariats d'État à l'éducation, la culture, aux affaires sociales, au sport, etc. Le ministre, Miklós Kásler, est d'ailleurs connu comme un fervent défenseur de l'Histoire "alternative", sous-entendue éloignée d'un putatif "discours officiel" qui serait véhiculé au sein des structures académiques . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Ilona Bede