Prague et la Tchéquie misent sur une saison touristique tchéco-tchèque

Pour les vacances d’été, plutôt que la Croatie, pourquoi ne pas « aller goûter à la beauté des paysages tchèques », comme y invite le président Zeman ? Coronavirus oblige, les Tchèques sont incités à ne pas jouer à saute-frontière cet été et l’industrie touristique compte sur eux et leurs couronnes pour compenser la désertion des riches étrangers.
« Aller goûter à la beauté des paysages tchèques pendant les vacances ». Voilà la recommandation du président Miloš Zeman, à la mi-avril aux auditeurs de la radio Frekvence 1. La Tchéquie a été l'un des premiers pays d'Europe à annoncer la fermeture de ses frontières à la mi-mars, y compris pour ses propres citoyens « coincés » au pays . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Adrien Beauduin

Correspondant basé à Prague

Journaliste indépendant et doctorant en politique tchèque et polonaise à l'Université d'Europe centrale (Budapest/Vienne) et au Centre fançais de recherche en sciences sociales (Prague). Par le passé, il a étudié les sciences politiques et les affaires européennes à la School of Slavonic and East European Studies (Londres), à l'Université Charles (Prague) et au Collège d'Europe (Varsovie).