Retour sur un an de «contre-révolution culturelle» en Pologne

Après une année de pouvoir sans partage, le parti Droit et Justice (PiS) conserve une solide cote de popularité et n’apparaît pas près de céder aux pressions de ses partenaires et des institutions internationales, qui dénoncent de multiples atteintes à la démocratie. Quel est le bilan de cette année de règne . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois
puis à partir de 
2€50/mois
sans engagement de durée

Eugène Chapelier