Petite crise de « l’hymne national » entre la Slovaquie et la Hongrie

Le vote d'une loi sur les "emblèmes nationaux" par le parlement slovaque a suscité quelques tensions entre Bratislava et Budapest. La disposition législative portée par les nationalistes du SNS prévoit de sanctionner de 7000 euros le chant d'un hymne étranger sur le territoire national. Dont l'hymne hongrois, régulièrement entonné par les supporters du DAC de Dunajská Streda.
Le parlement slovaque a voté le 27 mars dernier une loi sur les emblèmes nationaux sous l'impulsion du Parti national slovaque (SNS), une formation nationaliste en coalition gouvernementale avec les socialistes du Smer-SD. Le texte vise notamment à encadrer l'usage des armoiries slovaques, mais également à sanctionner le fait d'entonner un hymne étranger lors de manifestations publiques. La pénalité pourrait atteindre jusqu'à 7000 euros en cas d'infraction, et ne concernerait que les personnes morales, comme les clubs de supporters de football. Dans le viseur des députés du SNS, l'himnusz hongrois régulièrement chanté dans les tribunes du DAC de Dunajská Streda, une des principales villes magyarophones de Slovaquie . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Ludovic Lepeltier-Kutasi