« L’État communiste a utilisé la vaccination pour démontrer son pouvoir et renforcer sa légitimité »

La défiance envers la vaccination obligatoire compte de nombreux partisans en République tchèque. Alors qu'en Europe de l'ouest les mouvements "antivax" se nourrissent principalement de théories conspirationnistes, les collectifs tchèques contestent davantage la rigidité des politiques de santé publique héritées de la période communiste. Analyse . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée