Les syndicats ont le vent en poupe en République tchèque

En République tchèque, les syndicats profitent à plein de la conjoncture économique pour tirer les salaires à la hausse. Quelques jours avant la Journée internationale des travailleurs, le leader syndical Josef Středula a dénoncé „l’abus de la main-d’oeuvre bon marché par les multinationales” et annoncé ses prochains combats : la fin des bas salaires, la baisse de la durée hebdomadaire du travail et l’amélioration des congés maladie. Le président de la Confédération bohêmo-morave des organisations syndicales (ČMKOS), Josef Středula, a été réélu par une majorité écrasante des délégués . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Adrien Beauduin

Correspondant basé à Prague

A étudié les sciences politiques et les affaires européennes à la School of Slavonic and East European Studies (Londres), à l'Université Charles (Prague) et au Collège d'Europe (Varsovie). Spécialiste de l'Europe Centrale et de l'ex-Union Soviétique.