Les États-Unis cherchent à reprendre la main en Europe centrale

En tournée en Hongrie, en Slovaquie et en Pologne cette semaine, le chef de la diplomatie des États-Unis, Mike Pompeo, tente de contrecarrer les vues de Pékin et Moscou sur la région. La Hongrie, elle, est carrément pressée de mettre un terme à ses « errements » diplomatiques.

La dernière fois qu’un secrétaire d’État américain s’était rendu à Budapest remonte à 2011, lorsque Hillary Clinton avait rencontré Vikor Orbán qui remplissait son premier mandat à la tête du gouvernement hongrois . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Corentin Léotard