Les curieuses connexions entre la Hongrie et les fondamentalistes chrétiens états-uniens

Katalin Novák est intervenue samedi dernier devant le "World Congress of Families" (WCF) à Vérone, en Italie. Comme le révèle une enquête d'openDemocracy, ce réseau compte un chapelet d'organisations chrétiennes fondamentalistes liées à l’administration Trump, à Steve Bannon et à des oligarques russes, lesquelles ont injecté au moins 51 millions de dollars entre 2008 et 2017 dans des organisations européennes d'extrême droite.
C'est une affaire connue : Katalin Novák, la secrétaire d'État hongroise aux affaires sociales et familiales, est plusieurs fois intervenue lors des forums européens du réseau homophobe "World Family Congress" (WFC), considéré comme un "groupe de haine" par le Southern Poverty Law Center [une association américaine qui surveille les activités de l'extrême droite - Ndlr.]. C'est même lors d'une de ces conférences à Budapest en 2017 que Viktor Orbán avait encouragé le développement de l'axe illibéral "Rome-Varsovie . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée