L’Église polonaise face à ses démons : « Face à l’énormité du préjudice, nous nous en remettons à la miséricorde de Dieu et à la vôtre »

Le 29 mars dernier, le Vatican officialisait l’ostracisme de deux ecclésiastiques polonais pour leur négligence à l’égard de violences sexuelles commises au sein de leurs diocèses respectifs. Si cette décision est extérieure à la Pologne, elle pourrait aussi bien participer d’une rupture de l’omerta à l’intérieur même de l’Église polonaise. Le 7 mars dernier, les dominicains de Wroclaw dénonçaient publiquement les agissements de l’un de leurs confrères au cours des années 1990-2000 . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Nell Saignes