Le PPE ne sait toujours pas quoi faire du Fidesz de Viktor Orbán

Statu quo. Malgré la volonté affichée par son président Donald Tusk, le Parti populaire européen a renoncé à soumettre au vote de ses membres, lors de son congrès à venir, le sort du Fidesz hongrois, qui restera donc suspendu, selon les informations de Népszava.

Lors d'une réunion de faction à huis-clos qui s'est tenue mercredi, son président Donald Tusk s'est montré clair, une fois de plus : « Je ne veux pas faire de compromis sur les valeurs européennes. Si l'état de droit, la démocratie et les droits de l'Homme sont des valeurs de gauche, alors je suis de gauche ! », aurait-il déclaré, selon les informations . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Corentin Léotard