Le népotisme s’est enraciné en Pologne depuis que le PiS gouverne

Les victoires électorales successives du PiS depuis 2015 ont permis aux plus hauts responsables politiques d’étendre leurs réseaux d’influence dans les rouages de l’Etat. Le camp nationaliste-conservateur a facilité l’essor d’un « capitalisme de connivence » où de nombreux postes au sein des entreprises publiques sont accordés aux proches de ministres, de députés et d’autres personnalités affiliées au parti. C’est ce que confirme empiriquement une vaste enquête menée par les médias « Gazeta Wyborcza », « Onet » et « Radio Zet . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Adam Hsakou

Étudiant franco-polonais finissant un double-diplôme de Master en affaires internationales, entre SciencesPo (Paris) et l'Université Bocconi (Milan).