Le magnat Křetínský veut échapper à l’impôt sur les superprofits en Tchéquie

Après l'annonce d'un impôt sur les superprofits en République tchèque, le baron du charbon et du gaz Daniel Křetínský réplique en déplaçant une partie de ses activités à l'étranger. Le milliardaire connu en France pour ses investissements dans les médias fait ainsi un pied de nez au gouvernement tchèque . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Adrien Beauduin

Correspondant basé à Prague

Journaliste indépendant et doctorant en politique tchèque et polonaise à l'Université d'Europe centrale (Budapest/Vienne) et au Centre fançais de recherche en sciences sociales (Prague). Par le passé, il a étudié les sciences politiques et les affaires européennes à la School of Slavonic and East European Studies (Londres), à l'Université Charles (Prague) et au Collège d'Europe (Varsovie).