Le gouvernement d’Orbán offre aux médias étrangers « l’opportunité de [s’]excuser »

La Hongrie demande aux médias étrangers de s'excuser pour une prétendue campagne de désinformation concernant l’état d’urgence qui a donné des pouvoirs étendus à Viktor Orbán.
L’heure des comptes a sonné pour le gouvernement de Viktor Orbán qui se dit victime d’une cabale de la presse internationale. Selon une stratégie visiblement bien planifiée, il a adressé via ses ambassades des courriers recommandés à divers médias de la presse étrangère, proposant généreusement de leur offrir « une opportunité de présenter leurs excuses » pour leurs « attaques sans précédent ailleurs en Europe . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Corentin Léotard