« La société tchèque restait de marbre. On a pris les devants ». Les colleuses de Prague font entendre la parole féministe

Depuis le mois de juin, le collectif « Plakatujem Prahu » couvre les quatre coins de Prague de messages féministes. En coulisses, une poignée d’étudiants, en demande de changements . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Hélène de Lacoste