« La révolution de 1848 est essentielle dans l’écriture du roman national hongrois »

Il y a tout juste 170 ans, le 13 août 1849, le chef des armées hongroises Artúr Görgey déposait les armes devant le général russe Theodor von Rüdiger à Világos, près d’Arad. Cette bataille marque la fin de l'insurrection hongroise de 1848/49. Entretien avec Catherine Horel, directrice de recherche au CNRS (UMR-8138-SIRICE), enseignante à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, spécialiste de l’histoire contemporaine de l’Europe centrale et plus spécialement de la Hongrie.
De quoi la bataille de Világos est-elle l'issue ?

Cette bataille marque la fin – même s'il y a encore quelques combats et la résistance de places fortes comme la citadelle de Komárom jusqu'en octobre – de la guerre d'indépendance hongroise qui a débuté en septembre 1848 avec l'intervention des troupes de l'armée impériale appelées à mettre un terme à l'expérience révolutionnaire. Faute de . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Matthieu Boisdron