La République tchèque veut aider l’Ukraine à se relever

Malgré les fréquentes prises de position prorusses de son président, la République tchèque se positionne très clairement en proche alliée d’une Ukraine qu’elle souhaite sûre et stable. La visite du chef de sa diplomatie, Tomáš Petříček, à Kiev lundi et dans l’est du pays ce mardi, doit servir à confirmer cette politique de rapprochement.

Il y a dix ans de cela, alors que la République tchèque assurait la présidence tournante de l’Union européenne, c’est lors d’un sommet à Prague qu’avait été inauguré le Partenariat oriental, un projet qui . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Guillaume Narguet