La Hongrie ne ferme pas sa porte aux Russes qui fuient la mobilisation dans l’armée

Se démarquant des autres pays d'Europe centrale et orientale, la Hongrie n'envisage pas de refuser l'accueil aux objecteurs de conscience russes qui veulent échapper à la mobilisation dans l'armée . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée