La Hongrie apprend face au grand Milan

beckham et ses coequipiers se sont ballades au stade F. PuskasC’était soir de match hier à Budapest, au stade Ferenc Puskas : la sélection nationale Hongroise s’essayait face au Milan AC lors d’un match amical. Alors que la formation magyare était composée majoritairement de joueurs évoluant dans leur modeste championnat, le grand Milan, haut de ses 7 titres en C1, alignait de nombreux joueurs de champ habituellement titulaires. Autant dire que la tâche s’annonçait encore plus difficile sur le papier que sur le terrain, où les stars de Berlusconi se sont quand même baladés en infligeant une large défaite (2-5) aux locaux.

Avec Kalac, troisième gardien des “rossoneri” dans les buts du Milan, les Hongrois ont réussi à surprendre Milan très tôt en contre à la 7e minute (1-0), grâce à une frappe de l’attaquant du Ujpest FC, Péter Rajczi. Une demi-heure plus tard, le meneur de jeu brésilien Ricky Kakà égalisait (1-1) sur une passe de Beckham, et fêtait alors dignement ses 27 ans à Budapest. A la reprise, le buteur et ancien ballon d’or Ukrainien Andreï “Sheva” Shevchenko commencait tout de suite son show en reprenant une passe du même Kakà pour mettre la balle au fond des filets et donner l’avantage au Milan (1-2). Dix minutes plus tard, l’attaquant Attila Tokoli, un des rares Hongrois évoluant à l’étranger, profitait d’une erreur du jeune défenseur central Matteo Darmian pour égaliser (2-2) et tenter de faire résister la sélection hongroise, mais c’est à partir de là que les Milanais ont littéralement déroulé.

“Sheva” s’est beaucoup amusé hier soir, en marquant son deuxième but (2-3) à la 62e minute, sur un caviar encore servi par son ami Kakà. Le milieu de terrain Hollandais Clarence Seedorf creusa ensuite l’écart en envoyant un missile dans le but du pauvre Nemeth (2-4). Enfin à la 85e minute, le milieu offensif international Urugayen Tabaré Viudez a enfoncé définitivement le clou sur une passe de Thiago Silva. Score final : 5-2. On imagine que les joueurs Hongrois, premiers ex-aequo du groupe 1 au tour préliminaire européen de la Coupe du Monde 2010, ont beaucoup appris hier soir, avant de devoir confirmer leur position dans les matches à venir. En effet, après avoir gagné la plupart de leurs points face à Malte et à l’Albanie, le plus dur reste à faire pour les Hongrois, puisqu’ils ont joué à ce jour un match de plus que le Danemark (1er ex-aequo) et le Portugal (3ème), ainsi que 2 matches de plus que la Suède. Trois équipes redoutables pour les trois matches qu’il leur reste à jouer.

François Gaillard