John Horne : « Il y a une plus Grande Guerre qui continue jusqu’aux alentours de 1923 »

Il y a 100 ans, la Conférence de Paris battait son plein, préparant les Traités qui allaient consacrer la disparition des Empires centraux et statuer sur le sort des vaincus de la Première Guerre mondiale. Retour sur cette difficile entrée dans la paix à l'Est du continent européen, avec John Horne, professeur d'Histoire européenne moderne et contemporaine à Trinity College Dublin.
La première chose qui se passe à l'Est, c'est la révolution russe. C'est déjà avant le 11 novembre 1918 que la paix temporaire signée entre l'Allemagne et la Russie déclenche une série de guerres révolutionnaires : guerre en Ukraine, agitation en Pologne, guerre civile en Russie jusque dans la Caucase, etc. Ces troubles à l'Est accompagnent la dernière année de la Grande Guerre. Et avec la défaite de l'Allemagne, se déclenche dans l'Europe centrale, l'Europe de l'Est et en Proche Orient, l'écroulement de trois empires : l'Empire russe, déjà effondré, l'Empire habsbourgeois et l'Empire ottoman un peu plus lentement, sur une temporalité de trois ans . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Gwendal Piégais