« Je ne suis pas un terroriste ». La condamnation d’Ahmed H. revue à la baisse

La condamnation d'Ahmed Hamed à 7 ans de prison pour « terrorisme » a été ramenée à 5 années, ce jeudi par la Cour d'appel de Szeged, en Hongrie. Considéré par ses défenseurs comme le bouc-émissaire d’un gouvernement qui a fait de la xénophobie une politique d’Etat, le condamné pourrait être libre au début de l’année 2019 . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois
puis à partir de 
2€50/mois
sans engagement de durée

Corentin Léotard