« Je ne démissionnerai jamais », affirme un Andrej Babiš dans la tourmente

L'affaire de corruption du "Nid de Cigogne" qui empoisonne la vie politique en République tchèque depuis deux ans rattrape une fois de plus le Premier ministre Andrej Babiš, désormais sur la sellette.
"Je ne démissionnerai jamais, que chacun s'en souvienne. Jamais." Voilà ce qu'a déclaré ce vendredi matin Andrej Babiš aux journalistes. Le richissime homme d'affaires slovaque à la tête du gouvernement de la République tchèque depuis le mois de décembre 2017 n'entend donc pas céder face à ce qu'il qualifie de "putsch . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois
puis à partir de 
2€50/mois
sans engagement de durée

Corentin Léotard