Hongrie : les quotidiens régionaux contrôlés par le pouvoir perdent leurs lecteurs

Alors que la presse écrite régionale se distingue de la presse écrite nationale par une forte stabilité de ses ventes, les titres repris en main par des actionnaires proches du gouvernement hongrois fin 2016 ont vu leur lectorat fondre depuis un an.

La crise de la presse écrite hongroise n'est pas prête de se résorber si l'on en croit les dernières données de l'Agence hongroise de régulation des publications (Matesz). En dix ans, le lectorat des journaux imprimés a quasiment été divisé par deux, quels que soient les formats et les orientations éditoriales des titres. Depuis un an, ce sont les quotidiens régionaux repris en main par le pouvoir fin 2016 qui ont connu le recul le plus sérieux de leurs lectorats . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois
puis à partir de 
2€50/mois
sans engagement de durée