Européennes 2019 : l’ultra-pragmatisme gagnant d’Andrej Babiš

La campagne menée par le mouvement populiste ANO du Premier ministre Andrej Babiš, le grand favori en République tchèque, est symptomatique du faible intérêt porté par une grande majorité de Tchèques aux élections européennes…mais aussi de leur très grand pragmatisme.

« S Orbánem nepůjdu », littéralement « Je n’irai pas avec Orbán », était le titre d’une interview publiée lundi dernier par le quotidien Hospodářské noviny, dans laquelle Andrej Babiš l’assure : il ne s’alliera pas au Parlement . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Guillaume Narguet